Étiquette : lycée

Olympiades des Sciences de l’Ingénieur 2014

Finale académique d’Ile-de-France

Lunettes 3D

Le 30 avril a eu lieu la 5e finale académique des Olympiades des Sciences de l’Ingénieur. Cette compétition a rassemblé 120 lycéens de première et de terminale venus de toute l’Île-de-France présenter des projets technologiques dans l’enceinte de la plus de deux fois centenaire École Nationale Supérieure des Arts et Métiers.

Le palmarès a été le suivant :

1. Lycée Janson de Sailly : rééducateur de poignet.

Etagère mobile

2. Lycée Louis le Grand : étagère mobile à commande vocale.

3. Lycée Diderot : GestMed, ouverture automatique de boîtier délivrant des médicaments.

4. Lycée Louis le Grand : Lunettes à immersion 3D.

5. Lycée Diderot : Robot monte escaliers.

Planète Robots, partenaire de l’événement, est allé interroger des enseignants pour connaître leurs projets, leurs motivations et leur vision de l’avenir dans ce domaine.

François Pescheux (FP) est professeur au lycée Janson de Sailly, à Paris. Ses élèves ont remporté la première place de la finale académique avec un « rééducateur de poignet ». Loïc Josse (LJ) et Olivier Saurel (OS) enseignent au Lycée Diderot, à Paris. Le projet de leurs élèves, un « robot monte escalier » a terminé 5e de la finale académique.

PR : Pouvez-vous nous présenter vos projets ?

FP : Le système que mes élèves et moi-même avons proposé est un « rééducateur de poignet ». il permet d’effectuer les deux mouvements élémentaires pour retrouver l’amplitude et la force dans le poignet ; suite à son immobilisation prolongée. Les deux mouvements sont le lacet et le tangage. Le système permet de faire varier le moment exercé par le patient lors de l’activité choisi par le kinésithérapeute. Le système peut contrôler, par programmation simple, l’amplitude, la durée et les moments à exercer sur le tambour de manipulation. Il peut aussi faire faire des cycles avec périodes d’efforts faibles puis périodes d’efforts intenses.

1er prix

LJ et OS : Le point de départ de notre projet est qu’il est pénible de remonter les escaliers, les bras chargés de provision, lorsqu’on n’a pas d’ascenseur… Et si seulement, un robot pouvait effectuer cette tâche à notre place ! L’idée de notre robot monte courses est venue de là. Dans le cadre de nos activité de projet pour le baccalauréat STI2D, nous avons décidé de travailler avec deux équipes, une de SIN (Système Informatique et Numérique) et une autre d’ITEC (Innovation Technologique et Eco-Conception). Nous avons envisagé la réalisation d’un prototype à l’échelle 1/3, capable de transporter un pack de six bouteilles d’eau de 25cl à l’étage désiré puis de redescendre. L’utilisateur n’aurait qu’à déposer son sac dans le panier du robot puis appuyer sur le numéro d’étage. Il récupère ses courses et appuie sur 0 pour que le robot retourne à sa base de chargement.

L’article dans son intégralité est paru dans Planète Robots n°29 du 1er Septembre 2014.
Tags : , , , ,
Translate »